Sorry, you need to enable JavaScript to visit this website.
Vous souhaitez arrêter de fumer ?

Concluez un Pact for Life d'un mois avec un de vos proches pour augmenter vos chances de réussite*

 

*Tabacstop.be

Le phènomène du " dual use " en Belgique : ces fumeurs qui combinent la cigarette électronique à d'autres produits du tabac

Le phènomène du " dual use " en Belgique : ces fumeurs qui combinent la cigarette électronique à d'autres produits du tabac

S’inscrire aux notifications par e-mail

The dual use: what is it? And what is the use of electronic cigarettes in Belgium?

It involves combining the use of electronic cigarettes with other tobacco products, mainly cigarettes.

Almost 2/3 of electronic cigarette users are "dual users" who combine electronic cigarettes with other conventional tobacco products 1 .

Only 34% of electronic cigarette smokers use them as a means to quit smoking 1 .

71% of vapers in Belgium use liquids containing nicotine 1 .

Dual use: a safer option?

Les preuves scientifiques concernant l'efficacité des cigarettes électroniques comme moyen pour arrêter de fumer sont limitées et inconsistentes2. Le profil de sécurité à long terme doit être encore prouvé3.

Il y a des risques liés à la consommation de nicotine : la nicotine est une substance très addictive qui peut contribuer au développement de maladies cardiovasculaires et bien que non-carcinogène en tant que tel, elle peut fonctionner comme un 'promoteur de tumeur' 2.

La majorité des utilisateurs de cigarettes électroniques sont des "dual users" et continuent aussi à fumer des cigarettes normales1,4.

Des études récentes montrent cependant qu'il n'y a pas de seuil sans danger pour fumer :

  • Les personnes fumant 1-10 cigarettes par jour ont un risque de mortalité plus élevé que celles qui n'ont jamais fumé5
  • Fumer 1-4 cigarettes/jour ("light smokers") est associé à un risque significativement plus élevé de mourir d'une maladie cardiaque ischémique et toute autre cause, et d'un cancer du poumon pour les femmes6
  • Les "Dual users" ont un niveau d'exposition aux substances toxiques de la fumée similaire aux fumeurs classiques7

Alors que faire ?

Le but premier pour les fumeurs devrait être l'arrêt complet. La réduction de la consommation de cigarettes sans l'arrêt complet n'est pas associé à une réduction de la mortalité1,2.

Le mieux est de consulter son médecin pour arrêter de fumer car il saura donner le traitement le plus adapté. Le support d'un médecin et d'un traitement médical augmente de près de 3 fois les chances pour un fumeur d'arrêter de fumer8.

1. Foundation Against Cancer - Tobacco Behavior Report - Gfk 2017
2. WHO-Conference of the Parties to the WHO Framework Convention on Tobacco Control Report August 2016
3. Royal College of General Practitioners - UK 2017
4. Action on Smoking and Health. Use of Electronic Cigarettes (vapourisers) among Adults in Great Britain. http://www.ash.org.uk/files/documents/ASH_891.pdf
5. Inoue-Choi M. et al - JAMA Internal Med 2017; 177 (1): 87-95
6. Bjartveit et al. Tobacco Control 2005
7. Shahab et al. Ann. Intern. Med 2017
8. Kotz D. et al, Addiction 2014; 109 (3): 491-499.

 

S’inscrire aux notifications par e-mail